Grève des laboratoires de biologie médicale

Grève des laboratoires de biologie médicale

Grève des laboratoires de biologie médicale

Fermeture de tous les laboratoires CERBALLIANCE DE NOUVELLE AQUITAINE du lundi 14 au mercredi 16 novembre 2022 :

En raison d’un mouvement de mobilisation de l’ensemble du secteur de la biologie médicale contre un projet gouvernemental de baisse drastique des financements de la biologie du quotidien, et parce que le gouvernement refuse de négocier, nous vous informons qu’il a été décidé de suspendre totalement l’activité de nos laboratoires pendant trois jours reconductibles à compter du 14 novembre 2022.

Nous ne pouvons pas prendre le risque de fragiliser la biologie médicale alors qu’elle a déjà fait des efforts considérables : 5,2 milliards d’économies pour la Sécurité Sociale en 10 ans ! Une profession aussi exemplaire et représentant à peine 2 % des dépenses de santé ne peut tout simplement pas supporter de porter à elle seule 20 % des économies demandées sur le projet de la Sécurité Sociale.

Concrètement, ce coup de rabot aura de lourdes conséquences sur vos laboratoires de biologie médicale de proximité à savoir des fermetures de laboratoires de proximité, une baisse de l’emploi, une baisse des investissements dans l’innovation (nécessaire notamment en cas d’éventuelle pandémie), un accès aux soins limité (ex : plages horaires réduites) et une baisse de la qualité des soins.

Nous avons toujours agi dans votre intérêt, nous avons répondu présents lors de l’épidémie de la Covid-19 et nous souhaitons maintenir nos missions pour votre santé en vous garantissant toujours la meilleure qualité de nos diagnostics partout et sur tout le territoire. C’est avant tout pour protéger l’avenir de notre système de santé que nous initions ce mouvement.

Ce choix représente un effort pour tous. Malgré tout, il est indispensable que nous l’engagions, dans l’espoir que le gouvernement accepte de nous entendre et de négocier. Nous lui avons remis des propositions.

Contrairement à ce que laisse entendre le gouvernement nous partageons la nécessité de participer à l’effort collectif pour redresser nos finances publiques, et c’est ce que nous avons toujours fait. Mais nous refusons que cela se fasse au détriment des moyens de maintenir nos services de proximité et la qualité des diagnostics.

La résolution de cette situation est, depuis le début, entre les mains du gouvernement.

Pour nous soutenir dans notre mouvement : signer la pétition pour le maintien d'une biologie de proximité

 

Nous vous remercions pour votre compréhension.